works

sans foi ni particule

 



  • 2017-0709-170937.jpg
Noblius éphèmerius
2017

Isabelle de Maison Rouge

Le Pied de poule est un motif de laine tissée, noir et blanc, que l’on retrouve à l’origine sur des vêtements chauds souvent portés par les bergers d’Ecosse. Pourtant dans son pays d’origine il est appelé « houndstooth » ce qui peut se traduire par « dent de chien ». En référence à une plante qu’en France, nous considérons comme du « chiendent » et qui à cause de sa forme sera nommé « pied de poule ». Ainsi il n’est plus question de chien mais de poule, sujet récurent, presque référent, dans le travail de Corine Borgnet et ici, il s’agit d’un papillon. C’est le Prince de Galles qui apparaît pour la 1ère fois avec un costume « pied de poule » en 1934. Ce motif sera vite adopté par la haute société anglaise et incarne l’élégance. Et, ironie de l’histoire c’est ce même aristocrate qui trois ans plus tard défraie la chronique en renonçant au trône pour épouser une roturière, américaine et divorcée de surcroît. Il devient ainsi l’ex-roi Edouard VIII. Ce qui rappelle à Corine Borgnet son propre grand père, qui par amour, en épousant lui aussi une jeune fille qui n’était pas de son rang, a perdu cette fameuse marque de noblesse qu’elle raye dans le titre de son ouvrage.