works

cabinet de curiosites

 



  • 2017-0709-163800.jpg
  • 2016-1103-212447.jpg
  • 2017-0709-163718.jpg
  • 2016-0703-172806.JPG
  • 2017-0709-163631.jpg
  • 2017-0709-164943.jpg
x-VOTO
2016
Os de poulet blanchis cierges d'├ęglise consomm├ęs
variable
Os de volaille et graphite,2017 40x50cm

  • Ceci n'est plus une poule par Isabelle de Maison Rouge

 

Corine Borgnet prend des os de poulet pour écrire des messages comme des aphorismes, Elle ne grave pas sur l’os mais trouve dans la forme du petit reliquat des associations visuelles qui lui évoque la calligraphie des lettres qu’elle assemble en une succession de mots qui peuvent alors révéler tout leur sens en prenant l’aspect d’une phrase. La volontaire pauvreté du matériau employé procède de l’acte de survie, qui évoque le seul geste possible de l’humanité réduit à sa plus simple expression, tentant de s’exprimer par des signes primaires. A moins que ce ne soit une posture ironique adoptée par l’artiste pour aller à l’essentiel. Ses « saintes écritures » prennent la forme de textes courts et radicaux tels des exhortations, en anglais ou en français : Is art dead as this chicken?, Allo papa tango Charlie, mayday, I love you,  Ceci n’est pas une poule devenu ceci n’est plus une poule. Pensées plus profondes que les apparences ne nous laisse imaginer. Toujours la référence à l’histoire de l’art. Ici c’est Magritte qui est convoqué. En effet il ne s’agit plus d’une volaille mais des reliefs d’un repas transmué en Nature Morte. Œuvre heuristique, autoréflexive… qui de l’œuf ou de la poule?